Suivez-nous sur Facebook:

Gigi Hadid pose en boxeuse sexy pour Love Magazine : ses aisselles font le buzz

pour Love Magazine : elle ne se serait pas épilée

Pour la septième année consécutive, « Love Magazine » a publié son calendrier de l’avent numérique, sorte de collection de vidéos YouTube dans lesquelles s’affichent les mannequins les plus en vue du moment. Pour le 11e jour, c’est au tour de Gigi Hadid de faire monter la température.

Apparue en boxeuse sensuelle, elle a ce qui semble être des poils sous ses bras.

Gigi Hadid est à l'affiche du 11ème jour du calendrier de l'avent du magazine Love

Un détail qui a attiré l’attention

Doutzen Kroes, Kendall Jenner, Ashley Graham ou encore Bella Hadid s’y sont affichées. Et, ce lundi 11 décembre, c’était au tour de Gigi Hadid. Elle y donne un aperçu de ses talents de boxeuse avec abdos affûtés et biceps saillants. Mais ce sont ses aisselles qui ont retenu l’attention. En effet, la sœur de Bella n’a pas hésité à montrer des aisselles non épilées sous ses bras. Gigi n’est pourtant pas la première célébrité à poser sans être épilée. Paris Jackson s’affichait sur le tapis rouge avec les aisselles poilues et sans maquillage. Serait-elle en train de prôner un retour au naturel ?

Une maladresse vestimentaire

Si Gigi Hadid ne s’est pas encore exprimée, le site américain TMZ affirme qu’il ne s’agirait pas du tout des poils d’aisselles qui apparaissaient sous ses bras. L’ombre bleutée sous les bras du mannequin ne serait en réalité qu’une accumulation de fibres textiles, issue de la veste bleu marine qu’elle portait lors du tournage de la vidéo. Et pourtant, ce n’est pas ce que pensent les internautes.

Gigi Hadid, elle montre ce qui semble être des poils d'aisselles

Les réactions se divisent

Les internautes n’ont pas tardé à réagir face à ce qu’ils sembleraient voir. Leurs commentaires sont en effet partagés. Si certains ont laissé des compliments, d’autres n’ont pas hésité à montrer des réactions négatives. On pouvait lire : « Le coup des aisselles… magique ! » ou encore « J’aime ses dessous de bras, ça me fait me sentir bien ». Certains se sont, quant à eux, également agacés de la polémique : « Arrêtez de croire que le fait de ne pas se raser est une action féministe. C’est juste sale. »